•  
  •  

Loisirs


Évolution de la clientèle : Les vecteurs de réduction de la fréquentation sont le vieillissement de la population, le changement des structures familiales (de plus en plus de familles monoparentales), la complexité grandissante du consommateur qui passe d’un extrême à l’autre.

Nouveaux investissements : les nouveaux investissements présentent le dilemme suivant : pas d’investissement = recul assuré; nouveaux investissement = impact positif sur la fréquentation non garanti ! La stratégie de certains opérateurs est de maintenir l’existant et de consentir au besoin à des efforts de remise à niveau pour les parcs ayant eu un déficit d’entretien. Le taux de réinvestissement varie selon les opérateurs, entre 10 et 20 %. La moyenne de la branche semble se situer aux alentours de 15 %.